Ajoutez Gloub à vos favoris Conseillez ce site à un ami Pour contacter Gloub Contactez Gloub !  

 
  ACCUEIL
LISTE ORDINATEURS
LISTE CONSOLES
LISTE DE JEUX MICRO NEW
LISTE DE JEUX CONSOLE
GLOUBSTONE
DOCUMENTATIONS
DONATEURS
RECHERCHE / ECHANGE
POURQUOI ?
MUSIQUES DE JEUX MP3
MACHINES TESTEES
AMSTRAD 6128 PLUS
AMSTRAD NC150 NEW
ATARI 2600
ATARI PORTFOLIO
ATARI ST/STF/STE
CBS COLECOVISION NEW
COMMODORE 64
EPSON HX-20
JUPITER ACE
NEC PC ENGINE
NINTENDO GB MICRO
NOKIA N-GAGE NEW
SEGA SATURN
SINCLAIR ZX81
SINCLAIR ZX SPECTRUM
LIENS
 
 
 
 
 

DERNIERES ACQUISITIONS

27/01/2013
1 AMIGA CD32
1 TI99 en boite
1 LASER 310
1 SONY PS3
1 NINTENDO DS1
1 NINTENDO WII
02/09/2012
1 AMSTRAD NC150
1 AMSTRAD PPC512
1 CANON V20
1 CBS COLLECOVISION
1 NINTENDO GBA
1 PHILIPS CDI 210
22/08/2012
1 SEGA MEGA CD 2
1 ORIC ATMOS

04/06/2012
1 NEOGEO POCKET COLOR
27/05/2012
1 PSP 2 SLIM
1 TONNE DE JEUX
20/05/2012
1 GAME BOY ADV. SP
13/05/2012
1 GAME BOY ADV. SP
1 GAME BOY COLOR
+ JEUX
09/05/2012
1 GAME BOY MICRO
08/05/2012
1 SEB TELESCORE
06/05/2012
1 MB VECTREX + 5 JEUX
04/05/2012
1 GAMECUBE + 3 JEUX
1 GAME BOY PLAYER
1 JEU JAGUAR
29/04/2012
1 NOKIA N-GAGE
1 SONY PSP
1 BLAZE MASTER SYSTEM
1 GAMEPARK GP2X
02/12/2001
1 ATARI PORTFOLIO
04/11/2001
1 TOSHIBA HX-34
19/10/2001
1 RADIOLA VG5000
17/10/2001
1 ATARI LYNX II
+JEUX

92 MACHINES

 
 

 
 
 

<<< RETOUR

La Nintendo Game Boy Micro

GB Micro
La Game Boy Micro

Suite au lancement de la Game Boy en 1989 (en France en 1990), puis de la Game Boy Pocket (1995), puis par la Game Boy Color en 1998 ... puis la Game Boy Advance (2001) et la Game Boy Advance SP (2003)... Suite à tout ça donc, Nintendo se dit "Tiens, ça serait bien de sortir une Game Boy qui tient vraiment dans la poche !".

Et voici donc la dernière Game Boy conçue par Nintendo, sortie fin 2005 en France. Alors lààààà, ouiii, je vous entends dire "c'est trop récent !!!". Certes. Mais j'ai mes raisons, et c'est mon site :)

Vendue à 2,4 millions d'exemplaires (un peu faiblard, Nintendo a vendu 64 millions de Game Boy et Game Boy Pocker), la console est vraiment destinée à être petite et on peut dire que le pari est atteint puisqu'elle est aussi petite que son chargeur. Son prix de vente (qui n'a pas baissé je crois) était de 99 euros TTC.

ASPECT GENERAL

La console est belle. Magnifique même, pour être honnête. Pas 1mm de perdu, TOUT est optimisé pour contenir la taille (101x50x17.2mm) et le poid qui atteind le record de 80 grammes.

GB Micro GB Micro
De gauche à droite : un bouton ON/OFF, une croix directionnelle, deux boutons SELECT et START, un petit haut-parleur ridicule, deux boutons A et B, une prise casque standard et en dessous un port cartouche (oui, en dessous... c'est assez original) Sur le dessus de la console, deux boutons argentés L et R, et un port de chargement de la batterie/connexion.

Sur un des côtés, pas de potentiomètre pour le volume mais un bouton +/-.

On retrouve donc une coque très bien finie, métalisée, disponible en standard en plusieurs versions (bleu, vert, noir, argent, rose, et une version Famicom). Le toucher des boutons est parfait, comme d'habitude chez Nintendo.

Le premier choc quand on la voit c'est évidemment sa taille. Pour autant la prise en main est très bonne, sauf peut-être les boutons L et R qui sont durs à utiliser avec des énormes paluches comme les miennes.

L'écran est également minuscule, bigleux s'abstenir, en revanche il est rétro-éclairé, déjà, pas comme les Game Boy Advance précédentes, et d'une très bonne qualité.

Dernier point : la console fonctionne avec une batterie (hélas... car ça ne tiendra pas les années...) et son chargeur est spécifique à cette version.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Système :

On est loin du Z80 utilisé sur la Game Boy première du nom !
L'architecture de base part de la plateforme Game Boy Advance, à laquelle on a retiré la compatibilité avec les anciens jeux Game Boy. C'est très dommage, mais bon, les cartouches auraient dépassé de la console de toutes manières. La console gagne un écran à luminosité variable à 5 niveaux d'intensité.

La console utilise un processeur ARM 32 bits (ARM7TDMI), tournant à 16,8 Mhz. C'est plus de 5 fois moins puissant que la Nokia N-Gage que j'ai testée récemment, et pourtant ça parait franchement équivalent (hors 3D).

La console est secondée par un CISC 8 bits, de type Z80. Je précise "type", car je ne suis pas certain que le processeur soit un Zilog, je parierai plutôt pour un Sharp... Bien que dans toutes les parutions techniques ce processeur soit uniquement identifié comme responsable de la compatibilité avec les anciens jeux Game Boy, nous nous trouvons face à une contradiction puisque ce processeur EST présent sur la console mais que la console N'EST PAS compatible. Pas de certitude, mais à mon avis ce 8 bits est utilisé pour la gestion du son et comme contrôleur, exactement comme sur une Sega Mégadrive.

La mémoire est adaptée aux capacités de la console (rapide et peu abondante) : 2Ko de WRAM + 96Ko de VRAM internes au CPU, et 256Ko de RAM externe. Deux fois un CPC quoi ;)

La console accepte des cartouches au format Game Boy Advance, d'une capacité comprise entre 256Ko et 4Mo.

Partie sonore :

Rien de bien certain ici, mais forte présomption d'utilisation du clone de Z80 pour la gestion du son, en 4 voies stéréo. Pour comparer, la Sega Mégadrive utilise aussi un Z80 comme chip son.

Partie graphique :

L'écran rétroéclairé, d'une très bonne facture, possède une définition de 240x160, et une palette de 32 768 couleurs (soient 15 bits). La luminosité est réglable sur 5 niveaux via la combinaison <touche L + volume>

Périphériques :

Sacoches, loupes, câbles multi-joueurs... c'est bien une Game Boy :)
Le meilleur accessoire reste l'EZ Link, cartouche programmable vous permettant de stocker plusieurs jeux sur une cartouche (illégal si vous téléchargez un jeu que vous ne possédez pas).

GB Micro GB Micro
AVANT APRES


PERFORMANCES / LUDOTHEQUE

Les performances de la Game Boy Micro ne sont pas "transcendantes" pour une console sortie en 2005. En comparaison, la Sony PSP sortie en 2004 possède un processeur MIPS 32bits tournant à 333Mhz, et 2 processeurs 3D. Je ne parle pas de la RAM...

Mais d'un autre côté, Nintendo a su jouer sur ce côté dépassé pour proposer une console homogène, avec une taille réduite, une bonne autonomie, et surtout une ludothèque ultra fournie.

Dans la famille Game Boy Advance il y a eu trois jeux à succès : Pokémon Rubis, Saphir et Emeraude. Un cauchemar, voire une honte, c'est selon. Ca prouve en tous cas que les enfants sont mal éduqués, en ce moment.

A part ces daubes infâmes, on trouve de bons jeux :

GB Micro GB Micro
Mario Kart : Super Circuit Metroid Fusion
GB Micro GB Micro
Doom Castlevania : Harmony of Dissonance

PROBLEMES DE COLLECTIONNEUR

Trop tôt. Bien trop tôt. Mais l'ensemble est très bien fini, et vieillira bien. En revanche la batterie est un vrai problème, sachant de plus que la console n'est absolument pas faite pour être démontée (les vis ont un format propriétaire), les pièces détachées seront rares...

<<< RETOUR

Sources :
- Wikipedia
- Nintendo

 
 
 


Ce site est protégé par les lois françaises concernant les droits d'auteur.
Toute recopie, même partielle, sans autorisation pourra être passible de poursuites.