Ajoutez Gloub à vos favoris Conseillez ce site à un ami Pour contacter Gloub Contactez Gloub !  

 
  ACCUEIL
LISTE ORDINATEURS
LISTE CONSOLES
LISTE DE JEUX MICRO NEW
LISTE DE JEUX CONSOLE
GLOUBSTONE
DOCUMENTATIONS
DONATEURS
RECHERCHE / ECHANGE
POURQUOI ?
MUSIQUES DE JEUX MP3
MACHINES TESTEES
AMSTRAD 6128 PLUS
AMSTRAD NC150 NEW
ATARI 2600
ATARI PORTFOLIO
ATARI ST/STF/STE
CBS COLECOVISION NEW
COMMODORE 64
EPSON HX-20
JUPITER ACE
NEC PC ENGINE
NINTENDO GB MICRO
NOKIA N-GAGE NEW
SEGA SATURN
SINCLAIR ZX81
SINCLAIR ZX SPECTRUM
LIENS
 
 
 
 
 

DERNIERES ACQUISITIONS

27/01/2013
1 AMIGA CD32
1 TI99 en boite
1 LASER 310
1 SONY PS3
1 NINTENDO DS1
1 NINTENDO WII
02/09/2012
1 AMSTRAD NC150
1 AMSTRAD PPC512
1 CANON V20
1 CBS COLLECOVISION
1 NINTENDO GBA
1 PHILIPS CDI 210
22/08/2012
1 SEGA MEGA CD 2
1 ORIC ATMOS

04/06/2012
1 NEOGEO POCKET COLOR
27/05/2012
1 PSP 2 SLIM
1 TONNE DE JEUX
20/05/2012
1 GAME BOY ADV. SP
13/05/2012
1 GAME BOY ADV. SP
1 GAME BOY COLOR
+ JEUX
09/05/2012
1 GAME BOY MICRO
08/05/2012
1 SEB TELESCORE
06/05/2012
1 MB VECTREX + 5 JEUX
04/05/2012
1 GAMECUBE + 3 JEUX
1 GAME BOY PLAYER
1 JEU JAGUAR
29/04/2012
1 NOKIA N-GAGE
1 SONY PSP
1 BLAZE MASTER SYSTEM
1 GAMEPARK GP2X
02/12/2001
1 ATARI PORTFOLIO
04/11/2001
1 TOSHIBA HX-34
19/10/2001
1 RADIOLA VG5000
17/10/2001
1 ATARI LYNX II
+JEUX

92 MACHINES

 
 

 
 
 

<<< RETOUR

La Colecovision

La F.A.Q. de la Coleco est disponible en bas de la page !

Ouhhhhhh celle là, il m'en aura fallu du temps pour la trouver ! La Coleco se fait rare en France, et c'est assez étonnant car on trouve des jeux à la pelle... Mais où sont passées toutes ces consoles ???

Coleco est une société américaine fondée en 1932. A l'époque ils faisaient des jeux vidéo en sculptant des troncs d'arbres. Je blague, mais finalement le parcours de la société est assez intéressant : la Connecticut Leather Company (Coleco) traitait à l'origine des cuirs pour chaussures (tannerie, mise en forme du cuir, etc...). Suite à cela, dans les années 50, la société a commercialisé des kits de maroquinerie, puis su évoluer dans les années 60 en s'adaptant au plastique (moulage de pièces) et en se séparant de l'activité Cuir. On voit quand même ici un exemple d'adaptation...

En 1976, logiquement donc, Coleco se lance dans les jeux vidéos avec le Telstar, première console "Pong" basée sur un circuit intégré (appelé "Pong-on-a-chip"). Mais l'Atari 2600 pointe le bout de son nez en 1977 ce qui va limiter fortement l'essor des Pongs et saturer le marché en quelques années. Coleco doit réagir, et faire encore mieux.

En 1982, la Colecovision est lancée.
Plus puissante que l'Atari 2600, avec une meilleure finition, la console ne peut hélas pas bénéficier d'une ludothèque aussi conséquente que l'Atari. Mais Coleco s'adapte rapidement en signant un accord d'exclusivité avec Nintendo, permettant de commercialiser sur cartouche le jeu d'arcade Donkey Kong, et
en commercialisant un adaptateur rendant compatibles les cartouches Atari 2600 sur la Colecovision (150 000 adaptateurs vendus en 2 mois !).

En 1983-84, cependant, on assiste à un krach de l'industrie du jeu vidéo, et ça, Coleco ne pouvait pas le prévoir... Le marché étant tellement saturé de copies de Pacmans et de Space Invaders, le public se lasse et l'industrie entière s'écroule (l'Atari 2600 y est pour beaucoup...). 

Même si la Colecovision est plus évoluée, même si la console a connu un vrai succès (6 millions d'unités vendues dans le monde), le public se tourne maintenant vers les micro-ordinateurs, et les développeurs n'auront même pas le temps d'exploiter la console correctement : la société Coleco cessera son activité "jeux vidéo" en 1984.

Coleco
La Colecovision avec ses manettes de base


ASPECT GENERAL

Vous avez vu ? Je vous fais des bonnes vieilles photos sur tapis maison !!!

La Colecovision est bien plus jolie que la majorité des consoles de l'époque. Ce qu'on remarque immédiatement c'est ... bon OK, c'est son poids et celui de son transfo qui a l'air d'être fabriqué en plomb. Mais suite à ça, on voit bien que la console possède une bonne qualité de fabrication.

Un switch ON/OFF et un bouton Reset sur le dessus, un port cartouche, et deux rangements pour les manettes dans la console (ça c'est une bonne idée, ça vient des Pongs, il n'y a bien que Nintendo pour avoir arrêté ça...). Les prises manettes sont au format standard DB9. A l'arrière, une prise transfo aussi spécifique que celle du TI99 (une galère...) et une prise Péritel.

Etonnant : le câble vidéo fait 2 METRES 50 ! Et ça c'est parfait pour mettre la console sur la table basse (ou le tapis, c'est selon). En tous cas, on est loin des câbles minuscules qu'on trouve aujourd'hui chez Microsoft ou Sony...

Les manettes standard sont... à la mode en 1982, on va dire. Moins orientées "Joueurs" que les joysticks de l'Atari 2600, leur prise en main est pourtant excellente ! 

Chaque manette dispose d'un joystick, deux boutons action gris sur les côtés, et d'un clavier type téléphone. Ce clavier ne sert pas à écrire des SMS, mais certaines cartouches étaient accompagnées de petits carrés de plastique qui se glissaient au dessus du clavier : les touches devenaient spécifiques au jeu (sur la photo ci-dessus vous voyez que j'ai mis la carte plastique de Mouse Trap sur la manette de droite).

Coleco
"Ordinateur Multi-Services"

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Système :
La Colecovision bénéficie d'un processeur type Zilog Z80A (comme le Sinclair ZX81, le ZX Spectrum, ou l'Amstrad CPC), fabriqué par NEC cadencé à sa fréquence standard : 3,58Mhz. Attention à ne pas trop comparer les Mhz entre les processeurs, un 6502 (Atari 2600, Nintendo NES...) étant radicalement différent d'un Z80, ça ne sert pas à grand chose...

1 Ko de RAM est disponible, et même si c'est 8 fois plus que l'Atari 2600 : c'est peu. Ce sera le principal point limitant de la console. En comparaison, la Nintendo NES possède 2Ko de RAM, mais surtout la possibilité d'accéder à de la RAM située sur les cartouches !

Les cartouches ont une capacité d'environ 30/32Ko pour les plus grosses (Mais certains jeux sont indiqués comme faisant 35Ko, donc j'ai quelques doutes).

Partie graphique :
La console possède un processeur vidéo Texas Instrument TMS9928A, permettant d'atteindre une résolution de 256x192 en 16 couleurs (enfin 15, la 16ème est transparente). Ca parait peu, mais pour l'époque c'est excellent. La mémoire vidéo (VRAM) est de 16Ko.

Le bon point, c'est que la version Française de la console (SECAM) possède une sortie Péritel RGB ! A l'époque ça change radicalement des câbles antenne...

Partie sonore :
Un processeur sonore Texas Instrument SN76489A, trois générateurs de ton et un générateur de bruit. Rien de bien passionnant, ça fait bip-boup et sckrchhhhhhhht.

Périphériques :
Il y en a des dizaines.
Les plus connus : joysticks Super Action Controllers, Volant + pédalier
...

LUDOTHEQUE

On compte 146 jeux sur Colecovision, dont des franchises très connues comme Donkey Kong, Boulderdash, Centipede, Pitfall, les Schtroumpfs, Zaxxon...

Voici quelques images que j'ai prises de mes jeux :

Ecran de sélection classique du mode de jeu :
Ecran de selection
War Games :
war games
C'est marqué dessus :


PROBLEMES DE COLLECTIONNEUR

De bonne qualité, la console vieillit bien. L'alimentation très spécifique peu poser parfois problème, et le bouton ON/OFF qu'il suffit de changer. Les cartouches sont increvables.

<<< RETOUR

Sources :
- Documentations Coleco et FAQ
- Wikipedia US

- Gamopat (http://www.gamopat.com/article-1972191.html)

DOWNLOADEZ LA F.A.Q. (Foire Aux Questions) DE LA COLECOVISION !
1. COLECOVISION FAQ 3.12 (ANGLAIS)
Format texte zippé à lire avec WordPad : 62 Ko

 
 
 


Ce site est protégé par les lois françaises concernant les droits d'auteur.
Toute recopie, même partielle, sans autorisation pourra être passible de poursuites.