Ajoutez Gloub à vos favoris Conseillez ce site à un ami Pour contacter Gloub Contactez Gloub !  

 
  ACCUEIL
LISTE ORDINATEURS
LISTE CONSOLES
LISTE DE JEUX MICRO NEW
LISTE DE JEUX CONSOLE
GLOUBSTONE
DOCUMENTATIONS
DONATEURS
RECHERCHE / ECHANGE
POURQUOI ?
MUSIQUES DE JEUX MP3
MACHINES TESTEES
AMSTRAD 6128 PLUS
AMSTRAD NC150 NEW
ATARI 2600
ATARI PORTFOLIO
ATARI ST/STF/STE
CBS COLECOVISION NEW
COMMODORE 64
EPSON HX-20
JUPITER ACE
NEC PC ENGINE
NINTENDO GB MICRO
NOKIA N-GAGE NEW
SEGA SATURN
SINCLAIR ZX81
SINCLAIR ZX SPECTRUM
LIENS
 
 
 
 
 

DERNIERES ACQUISITIONS

27/01/2013
1 AMIGA CD32
1 TI99 en boite
1 LASER 310
1 SONY PS3
1 NINTENDO DS1
1 NINTENDO WII
02/09/2012
1 AMSTRAD NC150
1 AMSTRAD PPC512
1 CANON V20
1 CBS COLLECOVISION
1 NINTENDO GBA
1 PHILIPS CDI 210
22/08/2012
1 SEGA MEGA CD 2
1 ORIC ATMOS

04/06/2012
1 NEOGEO POCKET COLOR
27/05/2012
1 PSP 2 SLIM
1 TONNE DE JEUX
20/05/2012
1 GAME BOY ADV. SP
13/05/2012
1 GAME BOY ADV. SP
1 GAME BOY COLOR
+ JEUX
09/05/2012
1 GAME BOY MICRO
08/05/2012
1 SEB TELESCORE
06/05/2012
1 MB VECTREX + 5 JEUX
04/05/2012
1 GAMECUBE + 3 JEUX
1 GAME BOY PLAYER
1 JEU JAGUAR
29/04/2012
1 NOKIA N-GAGE
1 SONY PSP
1 BLAZE MASTER SYSTEM
1 GAMEPARK GP2X
02/12/2001
1 ATARI PORTFOLIO
04/11/2001
1 TOSHIBA HX-34
19/10/2001
1 RADIOLA VG5000
17/10/2001
1 ATARI LYNX II
+JEUX

92 MACHINES

 
 

 
 
 

<<< RETOUR

L'Atari ST/STF/STE


Le 520 ST

Tout d'abord je tiens à préciser que j'ai ici regroupé 5 articles en un, pour une raison évidente de parenté entre les modèles. Je précise aussi que je dis 5, car ce sont simplement les modèles qui sont actuellement présents dans le musée (pas de 260ST, 520STFm pour le moment).

Sorti en 1985 par l'une des plus grandes marques de jeu vidéo au monde, l'Atari ST est une contre attaque vis-à-vis de l'Apple Macintosh. Le ST coûtant 9990F à sa sortie, soit 13 000F de moins que son concurrent, il trouva un formidable écho auprès du grand public, mais la percée fût plus dure au niveau professionel, le GEM (environnement graphique du ST) étant plus ... moche et moins pratique que son homologue sur Macintosh. Dommage, car ses capacités techniques sont très nettement supérieures : 512Ko de RAM, un processeur 16bits à 8Mhz et bien d'autres choses que nous allons décortiquer.

Autant le dire tout de suite, car cela simplifiera les choses, la seule différence entre 1040 STF et 520 STF est une mémoire doublée, différence que l'on retrouve entre les 1040 STE et 520 STE.

ASPECT GENERAL

Franchement, le design est pour le moins agréable, sans pour autant faire "professionnel" de par son aspect monobloc. On trouve un clavier très agréable (sauf les touches de fonction un peu bancales), agrémenté d'un pavé numérique.

Le 520 ST étant le premier sorti, il n'est pas doté d'un lecteur de disquettes interne mais d'un port de connexion qui permet l'utilisation d'un lecteur 3"5 simple face double densité (360Ko), sa profondeur est donc moindre.
Les STF/STE quant à eux intègrent un lecteur interne double face double densité, c'est-à-dire une capacité de disquette d'environ 720Ko, situé sur le flanc droit de la bête. (Les premiers modèles de STF sont toujours équipés d'un lecteur simple face... compliqué tout ça :))

Au niveau des prises disponibles, on trouve une interface parallèle, une sortie vidéo RGB (dans un format très pénible...), 2 ports joystick qui auront énervé toute une génération tellement leur emplacement est dégoulinant de crétinerie, un port série, un connecteur d'extension, un port lecteur de disquettes, et pour finir, deux prises MIDI In et MIDI Out, qui auront fait la renommée de la machine.

On notera que les deux modèles d'écran sont d'assez bonne facture, mention particulière à celui qui est doté d'une prise péritel et qui permet de faire tourner la majorité des consoles de jeux sans monopoliser la télé familiale :) Points négatifs : les haut-parleurs, franchement pas extra, et une couleur un peu terne.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Système :
Les ST sont donc dotés d'un motorola 68000 16 bits cadencé à 8Mhz. La version ST ne possède pas de ROM : il faut donc le démarrer à la disquette (ok il y a 12Ko pour aller chercher le secteur de boot...). En revanche, les autres modèles intègrent 128Ko de ROM permettant un fonctionnement autonome. Un circuit spécifique (motorola 68901) prend en charge la gestion des interruptions.
Comme je l'ai dit tout à l'heure : 520ST/STF/STE = 512Ko de RAM, et 1040STF/STE = 1Mo de RAM (vraiment exceptionnel pour l'époque). Le doublement de la RAM était surtout utile pour éviter de jouer au grille pain dans les chargements des jeux. Notons également que les version STE possèdent des barettes de mémoire SIMM (barettes 8 bits standard), et autorisent une augmentation de mémoire pour atteindre les 4Mo.
Sur le STE vient se greffer un nouveau chip, appelé "Blitter", et supposé capable de faire de gros calculs... Pas ou peu utilisé, et d'un intérêt limité puisqu'utilisant le même bus de données que le processeur central.

Partie sonore :
On trouve ici un banal Yamaha YF-2192, chip permettant un son 3 voies, plus un générateur de bruit blanc : ce n'est pas du côté du son qu'on sera éblouï, même si certaines musiques de jeux sont de pures merveilles.

Sur les versions ST/STF le son est un peu pourri, pour parler franchement, mais sur les versions STE, l'ajout d'un convertisseur Numérique/Analogique 8 bits stéréo, pouvant gérer des fréquences de 12.5, 25 ou même 50KHz, rendait la chose nettement plus intéressante : des modules Amiga joués en 50KHz sur STE pouvait faire tourner la tête des Commodoriens.

Cet ordinateur est le fidèle compagnon des musiciens, des vrais : en effet ses ports MIDI permettait la connexion de toute une chaîne d'instruments compatibles, le ST servant alors de séquenceur, à l'aide des logiciels de très bonne qualité (on a quasiment pas fait mieux depuis), j'ai nommé Cubase et autres compères.

Partie graphique :
L'atari ST est capable d'afficher des caractères en mode 80 colonnes sur 50 lignes. Côté mode graphique, on trouve un 320x200 en 16 couleurs, 640x200 en 4 couleurs, et un 640x400 monochrome, requérant un moniteur spécifique ou un entrelacement sur un moniteur standard (d'ailleurs chose remarquable : le type du moniteur est automatiquement reconnu au démarrage... Quelle innovation le Plug&Play de Windows...).
Quelques petites améliorations sur le STE cependant : la palette est étendue à 4096 couleurs, et le scrolling vertical est désormais câblé.

Je me dois d'apporter une petite note personnelle en ajoutant que les couleurs sur ST étaient tout de même très TERNES, surtout comparées à celles d'un Amiga (hé oui, l'éternel combat...). La faute au moniteur ?

Périphériques :
C'est bien là qu'est le point fort du ST : des lecteurs de disquettes 3"5, format devenu standard, une souris deux boutons, des imprimantes et même des disques durs. N'oublions pas les ports MIDI.

PERFORMANCES / LUDOTHEQUE

Les performances du ST étaient vraiment exceptionnelles pour l'époque, et surtout à ce prix. Le STE étant sorti en 1989, il n'aura pas eu énormément de temps pour se voir accompagné de jeux ou logiciels bénéficiant de ses "plus"... Hélas. C'est bien dommage, car avec ses avantages et s'il était sorti juste un petit peu plus tôt, le STE aurait pu mettre l'Amiga en danger. Mais comme dirait l'autre : "avec des si on mettrait Paris en bouteille", donc je me tais, et l'Amiga était quand même mieux. (quoique... (mais si quand même))

On trouve un Basic très performant sous ST : le GFA Basic, qui oublie la numérotation des lignes à l'ancienne pour une structure simplifiée, et une vitesse d'exécution assez impressionnante.

Pour ce qui est des jeux, alors là c'est le pied : les jeux sortant souvent sur 3 plateformes différentes en simultanée (CPC/ST/Amiga), on retrouve une importante logithèque sur l'Atari. Les meilleurs jeux, selon moi, sont Lotus Esprit Turbo Challenge, Another World, Beach Volley, Bloodwytch (zut, j'ai pris ma liste dans l'ordre alphabétique et j'arrive pas à m'arrêter !), Captain Blood, Krypton Egg, Panza Kick Boxing, Populous, Stunt Car Racer (ReZut ! Qu'est ce que je disais...), Super Cars 2, Tennis Cup, j'en passe et des meilleurs...

Ah oui j'ai oublié de dire :
Contrairement à une certaine machine concurrente et techniquement supérieure dont le nom commence par "A" et finit par "miga", les disquettes ST sont compatibles MS-DOS : on peut pomper des images de disquettes d'Internet sans problème, pour les remettre sur des disquettes 720Ko. J'ai testé, ça marche nickel !

PROBLEMES DE COLLECTIONNEUR

Pour l'instant pas énormément de problèmes à l'horizon... L'ordinateur étant relativement jeune. On peut noter des faux contacts au niveau de ces cochonneries de prises joystick, et un dérèglement progressif des chips vidéo. L'écran est très solide, et peut être utilisé pour faire fonctionner un bon nombre de consoles de jeux vidéo par le biais de sa prise péritel RGB.

<<< RETOUR

Sources :
- Docs ST
- Articles mo5.com
- Mes potes

 
 
 


Ce site est protégé par les lois françaises concernant les droits d'auteur.
Toute recopie, même partielle, sans autorisation pourra être passible de poursuites.